Quel-est ton miracle quotidien ?

La Pensée du mois : Juillet et Août 2017

Un soir, en préambule à une étude Biblique, un serviteur a voulu témoigner en toute simplicité aux personnes présentes, le miracle quotidien de Dieu sur sa vie.

Il a expliqué que malgré les soucis et les problèmes que nous connaissons, vivons, et subissons tous, il demandait que notre Seigneur lui accorde, une fois de plus, le miracle qu’il avait en réserve pour lui pendant la journée.

Il s’adressa à lui ainsi « Seigneur, merci pour le miracle que tu vas m’accorder aujourd’hui. Montre-moi que ce miracle vient bien de Toi, d’une manière claire et évidente. Je t’en remercie par avance, au nom de Jésus. Amen. »

Philippiens 4:6 « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. »

Il ne nous parle pas ici des merveilleux et grandioses miracles de Jésus ou des apôtres, non, il nous parle de ces miracles qui nous font du bien et qui rendent notre journée plus agréable, plus belle, plus heureuse comme ces exemples.

Ce qu’on nomme ordinairement nos « petits » miracles quotidiens :

– Une amie vous téléphone après des années de silence.
– Un collègue vous salut alors qu’il ne le faisait jamais auparavant.
– Vous retrouvez votre paire de clés perdue, sans y penser.
– Votre carte bancaire n’est pas tombée alors que votre poche était grande ouverte.
– Un encouragement vous arrive sur votre boite électronique sans prévenir.
– Vous recevez un remerciement sincère et vivifiant très surprenant et si agréable.
– On vous offre un cadeau, rien que pour le plaisir d’offrir.
– Vous osez partager avec un sans abri, sans contrainte et avec joie.
– En allant au travail très tôt le matin, vous arrivez à avoir la place que vous désirez tant dans votre train.
– Le document que vous aviez égaré refait surface tout juste un bon moment.
– Votre douleur disparaît.
– Vous recevez la réponse à votre prière.

Ce serviteur les a expérimentés, la liste est infinie…, et pour Dieu, tous les miracles qu’il nous offre sont Grands !

Psaumes 86:10 « Car tu es grand, et tu opères des prodiges ; Toi seul, tu es Dieu. »

« Alors que ce serviteur avait terminé ce texte et qu’il le relisait dans le train, il entendit un bruit sourd et très violent derrière-lui, les passagers aussi. Il pensait à la chute d’un objet sur le toit. Quelle a été sa surprise en constatant que la vitre de la porte latérale du wagon était explosée avec un trou gros comme le poing ! Des morceaux de verres jonchaient le sol partout dans le couloir. Il est allé rapidement chercher le contrôleur afin de lui signaler l’incident. Pendant que tout le monde changeait de wagon pour raison de sécurité, il a entendu d’autres passagers dire qu’il y avait eu deux autres vitres brisées de la même manière. Compte tenu de ces informations, et le regard du contrôleur, ça ne pouvait pas être un gros pavé qui avait causé ces dégâts car cela ressemblait plus à des tirs de carabine ou de pistolet ! Nous ne le saurons peut-être jamais mais ce qui ne fait aucun doute, c’est que notre Seigneur lui a sauvé la vie, il lui a accordé un nouveau miracle quotidien car à 2 mètres près, le trou se serait situé au niveau de sa tête étant le premier passager sur la trajectoire de l’impact. Et dire que personne n’a été blessé au final et que la majeure partie des passagers ne se sont rendus compte de rien. C’était le lundi 21 mars 2011, dans le Train Express Régional Paris-Le Mans de 17h28. Gloire à Dieu ! »

A votre tour, faites-en l’expérience et vous verrez le Dieu des miracles en action les amis ! Ce sont ces miracles qui vont ensoleiller votre vie. Après avoir reçu la réponse de Dieu, n’oubliez jamais de le remercier et vous ressentirez alors la plénitude du Saint-Esprit dans tout votre être entier et ça fait un bien immense.

Connaitre Dieu, c’est lui faire entièrement confiance et cela en toutes circonstances !

Un jour, une amie de l’église de ce serviteur lui témoigne « Tu te souviens de ce que tu nous avais expliqué au sujet du miracle quotidien ? Et bien ! Ça marche ! Mes journées sont totalement transformées à présent, c’est génial ! »

Luc 19:37 « Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des Oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus »

Dernière chose importante, si vous pensez que vous n’avez pas reçu de miracle au cours de la journée, n’oubliez jamais que le fait même de pouvoir lire ce message est une preuve de son immense amour et de son miracle sur votre vie !

Qu’en pensez-vous ? Vous voulez partager avec nous vos miracles quotidiens, alors, à vos claviers et merci de vos réactions !

L’Equipe de LPV

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les pensées mensuelles proposées.

Es-tu bienveillant(e) envers les autres ?

La Pensée du mois : Avril 2017

La bienveillance est définie dans le dictionnaire comme étant la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.

Pour se rapprocher un peu plus de la réalité biblique du mot bienveillance, il nous faut partir de son étymologie en hébreux (hésed) et en grec (philantropia) qui a donné en français : philanthropie, terme très évocateur.

Ceci nous conduit tout de suite à mesurer la longueur, la largeur, la profondeur, et la hauteur  de ce mot. En effet les mots hésed et philantropia nous amènent à comprendre que le mot bienveillance au sens biblique se substitue aisément à : amour, grâce, miséricorde, compassion ou encore bonté manifestée envers autrui.

Nous pouvons alors comprendre pourquoi Dieu dit qu’il prend plaisir à la bienveillance, comme le rappelle le Seigneur Jésus aux pharisiens dans Matthieu 12 :7 « Si vous saviez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents »

C’est par bienveillance à l’égard de l’homme que Dieu a envoyé son Fils unique engendré mourir à la croix du calvaire. Ainsi Dieu est celui qui a accompli à la perfection la bienveillance selon « son bienveillant dessein » comme le disent les écritures dans Ephésiens 1 : 5 « Nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus Christ, selon le bon plaisir de sa volonté » et 9 « nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même »

C’est pourquoi aujourd’hui, il nous demande à nous aussi d’être bienveillants les uns envers les autres, de désirer ardemment les intérêts des autres et de les faire passer avant nos propres intérêts Philippiens 2 : 4 « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres », comme Dieu n’a pas regardé à ses intérêts mais aux nôtres. Ayons donc ces pensées-là qui étaient en Dieu.

Même ce en quoi Dieu prend plaisir a disparu, laissant place à la méchanceté, l’individualisme, les animosités de tout genre, l’égocentrisme, l’indifférence à la douleur des autres, les calomnies, les médisances, la non-assistance, les querelles et des guerres intestines…

Si Dieu, notre Père céleste, est riche en bienveillance Néhémie 9 : 17 « ils refusèrent d’obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou ; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude. Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas », comment sommes-nous devenus si pauvres en bienveillance ? Comment sommes-nous devenus à ce point des personnes dépourvues de compassion les uns les autres ?, avec les regards tournés vers nos seules préoccupations et non celles des autres, avec des jugements hâtifs lorsqu’ils passent par des moments de douleur plutôt que de les soutenir et leur témoigner de la bonté.

Observez les affluents qui sans se soucier de tarir un jour, préfèrent alimenter continuellement  les mers et les océans. Comme le dirait l’Apôtre Paul, la nature elle-même nous enseigne à vivre les uns pour les autres, à s’offrir aux autres dans l’église du Dieu vivant comme les fleuves s’offrent à la mer.

Alors, es-tu bienveillant(e) envers les autres ?

Prions donc, que la bienveillance soit notre partage, que nous en soyons richement pourvus, pour qu’en nous Dieu notre Seigneur prenne plaisir et se glorifie.

L’Equipe de LPV

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les pensées mensuelles proposées.

Dieu pourrait-il vraiment m’aimer ?

amour-du-fils

La Pensée du mois : Novembre 2016

Premier Épître de Jean 

« Le peuple disait : “De loin, le SEIGNEUR s’est montré à moi.” Et je lui ai répondu : “Je t’aime depuis toujours et pour toujours. C’est pourquoi je reste profondément attaché à toi.” » (Jérémie 31:3)

De quoi s’agit-il quand on parle de l’amour de Dieu ? Il est différent de ce que l’on entend en général par ce mot : il est centré sur l’être aimé et a pour but son épanouissement, son bien-être ultime. Dans cette épître de Jean, on voit que :

  • Dans son Amour, Dieu nous dit la vérité nous concernant.
  • En étant unis à Dieu, il vit en nous et aime au travers de nous. Par nous-mêmes, il peut nous arriver de ne pas pouvoir aimer quelqu’un ; si notre union, notre communion avec Dieu est parfaite, selon notre texte, alors nous aimerons et cela change tout !
  • Avant que Dieu vienne vivre en moi, j’aimais ce que la bible appelle le péché, éventuellement faire du mal. Si je m’enivrais, je rigolais, cela m’amusait ; si je réussissais à extorquer quelqu’un, j’étais fier d’avoir réussi sans me faire prendre… Aujourd’hui, si cela m’arrivait, j’éprouverais une honte terrible. C’est un peu cela que le texte dit quant à aimer ou pas le monde.
  • Au chapitre 3, il est clairement dit que Dieu m’aime ! Non seulement il m’aime mais il m’aime tellement !! Comment peut-il m’aimer, je n’en suis pas digne avec tout ce que j’ai fait…, qu’y a-t-il d’aimable en moi ? Il a décidé de nous aimer. Pour Dieu, l’amour ne dépend pas d’un sentiment, d’une émotion ou d’une hormone particulière. Non Dieu m’aime par une décision suprême et indiscutable qu’il a prise, c’est par pure grâce.
  • Cet amour n’est pas seulement du bout des lèvres ; il a payé un grand prix pour nous racheter, le prix de la vie de son fils unique Jésus. Quant à nous, notre amour les uns pour les autres nous amène à faire ce qui est en notre pouvoir pour secourir nos frères.
  • Réalisons que cet amour incomparable nous rend capables de triompher de tout dans ce monde, c’est formidable ! Ce triomphe consiste à rester en paix en toute circonstance sachant que Dieu nous aime et que nous avons tout son soutien.

Sommes-nous prêts à nous laisser aimer ainsi ? Si oui, disons-le à Dieu qui nous écoute et n’attend que ce signe de notre part pour remplir peu à peu notre être de sa présence nous communiquant son pardon, sa paix et bien sûr son AMOUR !

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.

Bienvenue au Frère MENTE le 22 mai 2016 à La Pierre Vivante !

Frère MenteNous avons la joie de recevoir le Frère MENTE à La Pierre Vivante le dimanche 22 mai 2016 !

Il nous conduira dans la louange et l’adoration comme il sait si bien le faire.

Quand il chante, il communique la grâce de Dieu à tous ceux qui l’écoutent, voilà pourquoi il lui arrive de voyager avec sa guitare sous la main pour aller chercher les brebis égarées.

Invitons nos familles et amis car ce sera un merveilleux moment de joie et de paix à partager avec le plus grand nombre !

L’Eternel est mon berger

Venez nombreux  et rejoignez-nous sur notre page facebook !

Aimes-tu vraiment Jésus ?

Aimes-tu vraiment Jésus.jpg

Voici une photo d’une exposition au Musée de la Diaspora, Tel Aviv. La note dit : Ménestrel jouant devant le roi Salomon. Le mot hébreux entre les 2 personnages est ‘chir’, il signifie ‘chant’. The Jewish Theological Seminary of America, New York

La Pensée du mois : Avril 2016

Cantique des Cantiques 

Quelle intimité dévoilée dans ce livre pourtant dans la Bible, au détriment des puritains de tout ordre ! Assez de religiosité et rentrons en ce mois d’avril de plein pied dans une véritable relation d’amour avec Jésus ! En même temps, ne nous méprenons pas pour plonger dans une interprétation érotique de ces textes ; la traduction grecque des Septante utilise le mot grec agape quand le mot amour apparaît ici et non le nom éros, c’est une nuance importante à noter.

Qu’est-ce qui empêche que j’expérimente l’intimité avec Dieu à votre avis ? Vous considérez-vous comme « trop saint » pour vous abaisser à de telles images ? C’est pourtant cette réalité que reprend le Nouveau Testament avec les images de l’Epoux et l’Epouse, Christ et l’Eglise.

Nous pouvons diviser le livre en trois sections :

  • 2 à 3.5 – La période prénuptiale

La jeune fiancée rêve d’être avec son fiancé, et elle se réjouit d’avance de leurs relations qui vont aller en se développant. Elle fait un rêve dans lequel elle perd son fiancé et le cherche dans toute la ville. Avec l’aide des gardes de la ville, elle trouve son bien-aimé, s’accroche à lui et l’emmène dans un endroit sûr.

  • 6 à 5.1 – Les noces

Le mari loue à nouveau la beauté de sa femme, le Christ voit l’Eglise sans tache ni ride (Ephésiens 5.27). Dans un langage symbolique, l’épouse invite son amant à faire ses délices de tout ce qu’elle a à offrir. L’Eglise s‘abandonne totalement entre les mains du Seigneur (comme le disent les paroles de ce vieux cantique « Oui prends tout Seigneur ») et Dieu bénit leur union.

  • 2 à 8.14 – La croissance et la maturité du mariage

Les difficultés de la persévérance dans la marche avec le Seigneur ne sont pas cachées. Dans un second rêve, la Sulamite repousse son mari qui part. Culpabilisée, elle part bien vite à sa recherche et rencontre l’hostilité. Cela vous arrive-t-il de ne plus avoir envie de lire la Bible ? Cela m’est arrivé 2 ou peut-être 3 fois depuis 36 ans. Que faites-vous alors ? On peut se forcer, certes ; moi je l’ai dit au Seigneur et sans comprendre comment, soudain j’avais une soif terrible ! Dieu connaît nos faiblesses ; il est prêt à intervenir en notre faveur, à opérer des changements profonds en nous de sorte que nous persévérions dans la marche sans que ce ne soit un lourd fardeau à porter. Son fardeau est doux et léger.

Finalement, les amants se retrouvent dans le rêve et rétablissent les liens d’amour qui les unissent.

Aimes-tu vraiment Jésus ?

Prenons soin de bien cultiver notre relation avec le Seigneur tout au long de ce mois et bien au-delà.

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.

Notre histoire ne fait que commencer, venez nous rejoindre !

Bonjour à tous !

Nous vous souhaitons la Bienvenue sur le site de l’association « La Pierre Vivante » dont la devise est : Construire Ensemble !

Elle est née en 2015 suite à une motivation sincère et profonde de venir en aide à autrui spirituellement et dans un cadre humanitaire sur la région Chartraine (28).

Elle est jeune, pleine d’ambition, dynamique, libre d’accès et vous pouvez y adhérer si vous le désirez car elle elle est faite pour vous !

Nous voulons partager notre foi à tous, sans restriction dans la joie et la bonne humeur. Si vous avez besoin d’un soutien quelconque au niveau social, nous serons très heureux de vous rencontrer et de partager ensemble.

Au plaisir de passer du temps en votre compagnie. Notre histoire ne fait que commencer, écrivez-là avec nous !

C'est notre histoire !