Notre foi face au monde où nous vivons

new-year-1901690_1920

La Pensée du mois : Janvier 2017

Il est de circonstance en ce mois de Janvier 2017, d’activer ou de réactiver (pour les récalcitrants), nos bonnes résolutions !

Ne serait-ce pas en cela déjà un pas de foi vis-à-vis de nous-même ?

La Bible nous enseigne et définit la foi de manière claire et concise :

Hébreux chapitre 11, verset 1 : « La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas »

Notre monde s’ingénue de maintes et unes manières à en faire de même mais comment s’y retrouver alors devant tant d’hypocrisie, de leurres et de promesses artificielles non tenues qui nous mènent d’avantage au doute, à l’insécurité, au désordre et trop souvent au drame humain ?

De multiples directions nous sont proposées toutes aussi stériles les unes que les autres comme par exemple la recherche du bien-être spirituel intérieur…. Mais quel désarroi, quel vide au bout du compte d’une telle démarche de « foi », mais foi en quoi, en qui, pour quoi, pour qui ?

La foi telle que Dieu la présente n’a rien de tel, car elle s’appuie sur ses promesses que seul lui, vôtre Créateur peut tenir !

Aussi s’il y a un choix et une décision révolutionnaire à prendre à la hauteur de votre recherche ou espérance en ce début d’année, c’est bien celui de vivre et d’expérimenter cette vraie foi, alors vous ne serez jamais déçu de la réponse que Dieu apportera dans votre vie car il s’y est engagé !

Malachie chapitre 3 verset 10 : « Mettez-moi à l’épreuve dit le Seigneur et vous verrez si je n’ouvre pas les écluses des cieux … ».

L’Equipe de LPV

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les pensées mensuelles proposées.

Quel est le dernier miracle dont vous avez été le témoin ?

Le paralytique

La Pensée du mois : Août 2016

Livre de Marc 

« Si quelqu’un croit en moi, il fera lui aussi les actions que je fais. Cette personne fera même des actions encore plus grandes parce que je vais près du Père. » (Jean 14:12)

Jésus a promis à ses disciples d’être animés de la puissance de Dieu, d’être utilisés pour que des miracles s’accomplissent, de voir sa gloire dès ici-bas. Combien de fois cela s’est-il produit dans ta vie ? Oui, beaucoup d’entre nous ont été l’objet de miracles, c’est vrai, mais combien en ont été l’instrument ?

Les miracles se produisent rarement tout seul. Ce sont des paroles empreintes de foi, inspirées par le Saint Esprit qui vont susciter la foi chez la personne qui va être l’objet du miracle quand elle va agir selon ce qui lui est dit. Regardons comment ils se produisent dans cet évangile, il nous en rapporte un grand nombre :

Chapitre 1 : Le lépreux se jette aux pieds de Jésus et Jésus lui parle.

Chapitre 2 : Quatre personnes amènent le paralytique jusqu’au pied de Jésus en le faisant passer par le toit ! Jésus parle au paralytique qui obéit.

Chapitre 3 : Jésus parle à l’homme à la main paralysée et il obéit.

Chapitre 4 : Jésus parle à la tempête et elle obéit.

Chapitre 5 : Le démoniaque se prosterne devant Jésus qui ordonne aux démons de le quitter.

Chapitre 6 : Jésus reçoit 5 pains et 2 poissons et les multiplie au point qu’une foule est nourrie.

Que de miracles et de signes ! Comptons les miracles rapportés dans cet évangile, c’est impressionnant ; ils ne se produisent pas tous de la même manière mais la parole et l’action sont prépondérantes pour chacun. Au chapitre 11, Jésus enseigne à ses disciples ce qu’est cette foi agissante et son principe. Nourrissons-nous, lisons ces livres qui viennent nous fortifier dans ce domaine (« Pourquoi j’annonce Jésus-Christ » aux éditons Semer par exemple), osons l’audace de la foi. Il nous appartient d’agir par la foi et de grandir, ce n’est pas Dieu qui va le faire à notre place.

Ne nous laissons pas gagner par la crainte mais soyons ces témoins en vérité et animé de l’Esprit, le monde qui nous entoure nous attend.

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.

Resterions-nous des enfants ?

Resterions nous des enfants

La Pensée du mois : Juin 2016

Epitres de Pierre 

 « Grâce à lui, vous grandirez pour le salut » (1 Pierre 2:2)

L’épitre aux Ephésiens nous exhorte à ne plus être ces « bébés semblables à de petits bateaux ballotés sur les vagues par le vent des idées fausses » (4:14), Pierre, lui, vient et nous pousse à faire des efforts pour nous affermir et pour croître (2 Pierre 1:5-11). Comme l’auteur de l’épître aux Hébreux (12:14 : « la progression dans la sainteté sans laquelle on ne verra pas le Seigneur »), Pierre met en avant la nécessaire sainteté (1 Pierre 1:13-16, 2:1). Il aborde ensuite le fondement de la foi chrétienne : Jésus-Christ, la pierre de l’angle, le modèle à imiter, la référence.

Si Paul a pu inviter à l’imiter, bien peu d’entre nous seraient de tels modèles à tous égards. Nous avons des progrès conséquents à faire, n’ayons aucune crainte de parvenir trop vite au bout de notre perfectionnement. N’oublions pas le chemin parcouru mais portons-nous en avant vers les domaines à conquérir encore. Que dans notre persévérance à avancer, nous soyons des exemples.

Pierre invite à la plus grande vigilance vis-à-vis des enseignements qui nous sont donnés (2 Pierre 2:1) ; ils peuvent nous faire perdre le salut reçu par la simple foi en Jésus Christ et en sa parole (2 Pierre 2:20). Trop rarement on ose aborder les orateurs pour les interroger sur des domaines qu’ils ont abordés de manière discutable mais ce serait une grande aide pour eux.

Pour terminer, Pierre réaffirme une vérité essentielle et qui doit aussi nous motiver : le retour certain du Seigneur. Oui, il est en train de venir, il est à la porte et il est d’autant plus temps d’avancer sans attendre. Les tribulations ne manquent pas et la maturité permet d’y faire face avec foi.

Un plan :

I Pierre

1:1-2 : Auteur et destinataires.

1:3-12 : Espérance et part du croyant.

1:13-2.3 : Sanctification et amour fraternel.

2:4-10 : La sacrificature des croyants.

2:11-25 : Le témoignage des croyants à l’image de celui du Christ.

3:1-7 : Le couple.

3:8-22 : Le témoignage des croyants à l’image de celui du Christ.

4 : Fermeté dans la souffrance.

5 : Relations dans l’organisation de l’église.

II Pierre

1 : La marche avec Dieu et avec sa parole

2 : Les faux docteurs et leur séduction.

3:1-13 : Le retour du Seigneur.

3:14-18 : Appel à la vigilance

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.

Faites votre choix aujourd’hui !

Genèse

La Pensée du mois : Janvier 2016

Genèse 

En ce début d’année 2016 et pour la toute première pensée du mois sur notre site, ce livre de la Genèse était incontournable et je vous invite à le découvrir tout à nouveau.

Il est à la base de toute la Parole de Dieu et quelqu’un disait que toute doctrine qui ne trouverait pas sa source dans ce livre ne serait pas biblique. C’est un peu simpliste mais tout de même, c’est dire l’importance de bien le comprendre. Prenez du temps pour le lire à nouveau et en lisant à peine plus d’un chapitre par jour, vous serez au bout au 31 janvier. Ne vous contentez pas de le lire mais étudiez-le. En le comprenant bien, en vous faisant votre propre cosmologie selon ce que vous en comprendrez en lien avec d’autres livres de la Bible, vous serez mieux armés en son temps pour plonger dans les profondeurs de l’eschatologie quand viendra le tour de l’Apocalypse.

En résumé, ce que Dieu a créé est bon, je ne peux imaginer un instant que mon Dieu aurait créé un monde informe et vide, sans aucun sens… L’ennemi de Dieu vient faire tout son possible pour corrompre sa création, et l’homme, le joyau parmi la multitude créée, est sa cible privilégiée. Créé libre, l’homme se laisse volontiers convaincre de vivre selon son propre désir et c’est ce qui lui vaut tous les problèmes qu’il doit traverser dès lors. Son seul espoir pour vivre une vie paisible et qui plait à Dieu se trouve dans la foi qu’il va décider de placer en son Rédempteur. Ainsi Noé et Abram, pour ne citer qu’eux, choisissent d’obéir à celui qui les interpelle. L’humanité qui le refuse court à sa perte entraînant avec elle la création entière pendant que le Seigneur se met à part un peuple qui se sanctifie de jour en jour.

Faites votre choix aujourd’hui !

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.