Quel-est ton miracle quotidien ?

La Pensée du mois : Juillet et Août 2017

Un soir, en préambule à une étude Biblique, un serviteur a voulu témoigner en toute simplicité aux personnes présentes, le miracle quotidien de Dieu sur sa vie.

Il a expliqué que malgré les soucis et les problèmes que nous connaissons, vivons, et subissons tous, il demandait que notre Seigneur lui accorde, une fois de plus, le miracle qu’il avait en réserve pour lui pendant la journée.

Il s’adressa à lui ainsi « Seigneur, merci pour le miracle que tu vas m’accorder aujourd’hui. Montre-moi que ce miracle vient bien de Toi, d’une manière claire et évidente. Je t’en remercie par avance, au nom de Jésus. Amen. »

Philippiens 4:6 « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. »

Il ne nous parle pas ici des merveilleux et grandioses miracles de Jésus ou des apôtres, non, il nous parle de ces miracles qui nous font du bien et qui rendent notre journée plus agréable, plus belle, plus heureuse comme ces exemples.

Ce qu’on nomme ordinairement nos « petits » miracles quotidiens :

– Une amie vous téléphone après des années de silence.
– Un collègue vous salut alors qu’il ne le faisait jamais auparavant.
– Vous retrouvez votre paire de clés perdue, sans y penser.
– Votre carte bancaire n’est pas tombée alors que votre poche était grande ouverte.
– Un encouragement vous arrive sur votre boite électronique sans prévenir.
– Vous recevez un remerciement sincère et vivifiant très surprenant et si agréable.
– On vous offre un cadeau, rien que pour le plaisir d’offrir.
– Vous osez partager avec un sans abri, sans contrainte et avec joie.
– En allant au travail très tôt le matin, vous arrivez à avoir la place que vous désirez tant dans votre train.
– Le document que vous aviez égaré refait surface tout juste un bon moment.
– Votre douleur disparaît.
– Vous recevez la réponse à votre prière.

Ce serviteur les a expérimentés, la liste est infinie…, et pour Dieu, tous les miracles qu’il nous offre sont Grands !

Psaumes 86:10 « Car tu es grand, et tu opères des prodiges ; Toi seul, tu es Dieu. »

« Alors que ce serviteur avait terminé ce texte et qu’il le relisait dans le train, il entendit un bruit sourd et très violent derrière-lui, les passagers aussi. Il pensait à la chute d’un objet sur le toit. Quelle a été sa surprise en constatant que la vitre de la porte latérale du wagon était explosée avec un trou gros comme le poing ! Des morceaux de verres jonchaient le sol partout dans le couloir. Il est allé rapidement chercher le contrôleur afin de lui signaler l’incident. Pendant que tout le monde changeait de wagon pour raison de sécurité, il a entendu d’autres passagers dire qu’il y avait eu deux autres vitres brisées de la même manière. Compte tenu de ces informations, et le regard du contrôleur, ça ne pouvait pas être un gros pavé qui avait causé ces dégâts car cela ressemblait plus à des tirs de carabine ou de pistolet ! Nous ne le saurons peut-être jamais mais ce qui ne fait aucun doute, c’est que notre Seigneur lui a sauvé la vie, il lui a accordé un nouveau miracle quotidien car à 2 mètres près, le trou se serait situé au niveau de sa tête étant le premier passager sur la trajectoire de l’impact. Et dire que personne n’a été blessé au final et que la majeure partie des passagers ne se sont rendus compte de rien. C’était le lundi 21 mars 2011, dans le Train Express Régional Paris-Le Mans de 17h28. Gloire à Dieu ! »

A votre tour, faites-en l’expérience et vous verrez le Dieu des miracles en action les amis ! Ce sont ces miracles qui vont ensoleiller votre vie. Après avoir reçu la réponse de Dieu, n’oubliez jamais de le remercier et vous ressentirez alors la plénitude du Saint-Esprit dans tout votre être entier et ça fait un bien immense.

Connaitre Dieu, c’est lui faire entièrement confiance et cela en toutes circonstances !

Un jour, une amie de l’église de ce serviteur lui témoigne « Tu te souviens de ce que tu nous avais expliqué au sujet du miracle quotidien ? Et bien ! Ça marche ! Mes journées sont totalement transformées à présent, c’est génial ! »

Luc 19:37 « Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des Oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus »

Dernière chose importante, si vous pensez que vous n’avez pas reçu de miracle au cours de la journée, n’oubliez jamais que le fait même de pouvoir lire ce message est une preuve de son immense amour et de son miracle sur votre vie !

Qu’en pensez-vous ? Vous voulez partager avec nous vos miracles quotidiens, alors, à vos claviers et merci de vos réactions !

L’Equipe de LPV

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les pensées mensuelles proposées.

Es-tu bienveillant(e) envers les autres ?

La Pensée du mois : Avril 2017

La bienveillance est définie dans le dictionnaire comme étant la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.

Pour se rapprocher un peu plus de la réalité biblique du mot bienveillance, il nous faut partir de son étymologie en hébreux (hésed) et en grec (philantropia) qui a donné en français : philanthropie, terme très évocateur.

Ceci nous conduit tout de suite à mesurer la longueur, la largeur, la profondeur, et la hauteur  de ce mot. En effet les mots hésed et philantropia nous amènent à comprendre que le mot bienveillance au sens biblique se substitue aisément à : amour, grâce, miséricorde, compassion ou encore bonté manifestée envers autrui.

Nous pouvons alors comprendre pourquoi Dieu dit qu’il prend plaisir à la bienveillance, comme le rappelle le Seigneur Jésus aux pharisiens dans Matthieu 12 :7 « Si vous saviez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents »

C’est par bienveillance à l’égard de l’homme que Dieu a envoyé son Fils unique engendré mourir à la croix du calvaire. Ainsi Dieu est celui qui a accompli à la perfection la bienveillance selon « son bienveillant dessein » comme le disent les écritures dans Ephésiens 1 : 5 « Nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus Christ, selon le bon plaisir de sa volonté » et 9 « nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même »

C’est pourquoi aujourd’hui, il nous demande à nous aussi d’être bienveillants les uns envers les autres, de désirer ardemment les intérêts des autres et de les faire passer avant nos propres intérêts Philippiens 2 : 4 « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres », comme Dieu n’a pas regardé à ses intérêts mais aux nôtres. Ayons donc ces pensées-là qui étaient en Dieu.

Même ce en quoi Dieu prend plaisir a disparu, laissant place à la méchanceté, l’individualisme, les animosités de tout genre, l’égocentrisme, l’indifférence à la douleur des autres, les calomnies, les médisances, la non-assistance, les querelles et des guerres intestines…

Si Dieu, notre Père céleste, est riche en bienveillance Néhémie 9 : 17 « ils refusèrent d’obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou ; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude. Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas », comment sommes-nous devenus si pauvres en bienveillance ? Comment sommes-nous devenus à ce point des personnes dépourvues de compassion les uns les autres ?, avec les regards tournés vers nos seules préoccupations et non celles des autres, avec des jugements hâtifs lorsqu’ils passent par des moments de douleur plutôt que de les soutenir et leur témoigner de la bonté.

Observez les affluents qui sans se soucier de tarir un jour, préfèrent alimenter continuellement  les mers et les océans. Comme le dirait l’Apôtre Paul, la nature elle-même nous enseigne à vivre les uns pour les autres, à s’offrir aux autres dans l’église du Dieu vivant comme les fleuves s’offrent à la mer.

Alors, es-tu bienveillant(e) envers les autres ?

Prions donc, que la bienveillance soit notre partage, que nous en soyons richement pourvus, pour qu’en nous Dieu notre Seigneur prenne plaisir et se glorifie.

L’Equipe de LPV

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les pensées mensuelles proposées.

Resterions-nous des enfants ?

Resterions nous des enfants

La Pensée du mois : Juin 2016

Epitres de Pierre 

 « Grâce à lui, vous grandirez pour le salut » (1 Pierre 2:2)

L’épitre aux Ephésiens nous exhorte à ne plus être ces « bébés semblables à de petits bateaux ballotés sur les vagues par le vent des idées fausses » (4:14), Pierre, lui, vient et nous pousse à faire des efforts pour nous affermir et pour croître (2 Pierre 1:5-11). Comme l’auteur de l’épître aux Hébreux (12:14 : « la progression dans la sainteté sans laquelle on ne verra pas le Seigneur »), Pierre met en avant la nécessaire sainteté (1 Pierre 1:13-16, 2:1). Il aborde ensuite le fondement de la foi chrétienne : Jésus-Christ, la pierre de l’angle, le modèle à imiter, la référence.

Si Paul a pu inviter à l’imiter, bien peu d’entre nous seraient de tels modèles à tous égards. Nous avons des progrès conséquents à faire, n’ayons aucune crainte de parvenir trop vite au bout de notre perfectionnement. N’oublions pas le chemin parcouru mais portons-nous en avant vers les domaines à conquérir encore. Que dans notre persévérance à avancer, nous soyons des exemples.

Pierre invite à la plus grande vigilance vis-à-vis des enseignements qui nous sont donnés (2 Pierre 2:1) ; ils peuvent nous faire perdre le salut reçu par la simple foi en Jésus Christ et en sa parole (2 Pierre 2:20). Trop rarement on ose aborder les orateurs pour les interroger sur des domaines qu’ils ont abordés de manière discutable mais ce serait une grande aide pour eux.

Pour terminer, Pierre réaffirme une vérité essentielle et qui doit aussi nous motiver : le retour certain du Seigneur. Oui, il est en train de venir, il est à la porte et il est d’autant plus temps d’avancer sans attendre. Les tribulations ne manquent pas et la maturité permet d’y faire face avec foi.

Un plan :

I Pierre

1:1-2 : Auteur et destinataires.

1:3-12 : Espérance et part du croyant.

1:13-2.3 : Sanctification et amour fraternel.

2:4-10 : La sacrificature des croyants.

2:11-25 : Le témoignage des croyants à l’image de celui du Christ.

3:1-7 : Le couple.

3:8-22 : Le témoignage des croyants à l’image de celui du Christ.

4 : Fermeté dans la souffrance.

5 : Relations dans l’organisation de l’église.

II Pierre

1 : La marche avec Dieu et avec sa parole

2 : Les faux docteurs et leur séduction.

3:1-13 : Le retour du Seigneur.

3:14-18 : Appel à la vigilance

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.

Qui est Jésus pour vous, que pourriez-vous dire de lui ?

Voute chapelle Ravenne.jpg

La Pensée du mois : Mars 2016

Jean 

Ce mois où l’on célèbre la Pâque ne pouvait que nous amener à l’évangile de Jean. Dans le tetramorphe peint sur la voute de la Chapelle de Ravenne en Italie, l’évangile de Jean est symbolisé au bas sur l’image, par un animal, l’aigle ; Irénée de Lyon le symbolisait par le lion. C’est en référence à la vision des quatre êtres vivants d’Ezéchiel au chapitre 1.

Dans son évangile, Jean nous présente son Seigneur comme la Parole de Dieu, le Fils de Dieu, comme Dieu lui-même. Mais pour vous, qui est Jésus, que direz-vous de lui ? Découvrez-le mieux ce mois-ci au travers de votre lecture.

  • Jusqu’au chapitre 12, vous trouverez 7 miracles qui dévoilent la réalité de son identité; ses rencontres avec plusieurs personnes caractéristiques lui donnent l’occasion de transmettre des enseignements profonds.
  • Faites votre possible pour entrer dans la profondeur des richesses des chapitres 13 à 16 qui exposent en particulier le ministère du Saint Esprit auprès des croyants après le départ de Jésus.
  • Quelle prière que celle du chapitre 17 ! Elle nous fait entrer dans les profondeurs de la relation qui l’unit à son Père !
  • Chapitres 18-19 : la lecture de la passion du Christ nous introduira dans cette période pascale.
  • Les rencontres de Jésus ressuscité avec ses disciples aux chapitres 20 et 21 nous amènent à nous sonder nous-mêmes: « M’aimes-tu? », demande Jésus à Pierre.

En découvrant l’identité du Christ, découvrons aussi la nôtre.

Qui est Jésus pour vous, que pourriez-vous dire de lui ?

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.

Faites votre choix aujourd’hui !

Genèse

La Pensée du mois : Janvier 2016

Genèse 

En ce début d’année 2016 et pour la toute première pensée du mois sur notre site, ce livre de la Genèse était incontournable et je vous invite à le découvrir tout à nouveau.

Il est à la base de toute la Parole de Dieu et quelqu’un disait que toute doctrine qui ne trouverait pas sa source dans ce livre ne serait pas biblique. C’est un peu simpliste mais tout de même, c’est dire l’importance de bien le comprendre. Prenez du temps pour le lire à nouveau et en lisant à peine plus d’un chapitre par jour, vous serez au bout au 31 janvier. Ne vous contentez pas de le lire mais étudiez-le. En le comprenant bien, en vous faisant votre propre cosmologie selon ce que vous en comprendrez en lien avec d’autres livres de la Bible, vous serez mieux armés en son temps pour plonger dans les profondeurs de l’eschatologie quand viendra le tour de l’Apocalypse.

En résumé, ce que Dieu a créé est bon, je ne peux imaginer un instant que mon Dieu aurait créé un monde informe et vide, sans aucun sens… L’ennemi de Dieu vient faire tout son possible pour corrompre sa création, et l’homme, le joyau parmi la multitude créée, est sa cible privilégiée. Créé libre, l’homme se laisse volontiers convaincre de vivre selon son propre désir et c’est ce qui lui vaut tous les problèmes qu’il doit traverser dès lors. Son seul espoir pour vivre une vie paisible et qui plait à Dieu se trouve dans la foi qu’il va décider de placer en son Rédempteur. Ainsi Noé et Abram, pour ne citer qu’eux, choisissent d’obéir à celui qui les interpelle. L’humanité qui le refuse court à sa perte entraînant avec elle la création entière pendant que le Seigneur se met à part un peuple qui se sanctifie de jour en jour.

Faites votre choix aujourd’hui !

Eugène RARD – Missionnaire de Semer

>> Nous vous encourageons à adresser vos commentaires via notre page contact et/ou nous demander les réflexions sur les Pensées mensuelles des livres proposées.